4.48 Psychose

En cours jusqu'au Dim. 05 Novembre

A 4h48, elle ne parlera plus. Mais avant de se taire, elle égrène la liste des médicaments à prendre, des rages enfouies et des colères que rien n’apaisera plus. Ce texte, d’une puissance déchirante, nous heurte aux limites d’un corps et d’une tête devenues à la fois prisons et ennemis. Monologue ou testament, 4.48 Psychose est un texte écrit non pas depuis la folie, mais depuis la détresse, nue. Crié sur le papier juste avant le suicide de Sarah Kane, il nous plonge aux confins de l’insoutenable, dans les abysses d’une conscience souhaitant s’arracher à elle-même.

Montée à Londres pour la première fois en 2000, un an et demi après la mort de l’auteure à l’âge
de 28 ans, cette pièce est le premier // classique contemporain // à entrer dans le répertoire du POCHE /GVE. En partenariat avec La Bâtie-Festival de Genève et le Ballet Junior de Genève, mAthieu Bertholet fait résonner ce texte puissant avec l’évanescence des corps dansants. Un hommage vibrant, en écho à cette écriture du corps qui disparaît.

production en partenariat_La Bâtie-Festival de Genève,
le Ballet Junior de Genève, POCHE /GVE

Dans le cadre de La Bâtie-Festival de Genève
spectacle hors abonnement POCHE /GVE

4.48 Psychose est publié aux Editions de L’Arche


Informations
Auteur, adaptation
Sarah Kane
Comédiens
Mise en scène
mAthieu Bertholet
Scénographie
Sylvie Kleiber
Décors
danse_danseuses et danseurs du Ballet Junior de Genève /assistanat à la mise en scène_Manon Krüttli /répétitorat_Tamara Bacci
Costumes
Eléonore Cassaigneau
Musique
Fred Jarabo
Technique
Cédric Caradec
Durée
1h10
Entracte
Non