Histoire du Soldat Stravinsky-Ramuz

En cours jusqu'au Dim. 30 Juillet

Spectacle musical dit, joué, dansé et projeté sur un mur millénaire

« Un bonheur est tout le bonheur ; deux, c’est comme s’ils n’existaient plus »

L’Histoire du soldat, c’est affronter un dilemme humain : être ou avoir ?Le diable s’amuse d’un militaire en permission et rit d’avance.
Il fait de la tentation une proposition fort alléchante. Qui peut la refuser ?Pour célébrer la création centenaire de ce chef d’œuvre, il fallait un endroit particulier. Ramuz et Stravinsky ont aimé passionnément le lac Léman, sur les rives duquel ils se sont même rencontrés. Quel écrin est mieux à même de faire briller leur génie que le château de Chillon ™, ce monument qui, comme l’Histoire du soldat, célèbre notre canton dans le monde entier ?

Grâce aux projections presque diaboliques de Nicolas Wintsch, le metteur en scène Benjamin Knobil se jouera de la temporalité entre 1917 et 2017.  Il fallait aussi un acteur qui puisse entrer dans la légende de ceux qui  ont magnifié le texte de Ramuz : né à Cully à deux pas de Treytorrens,  où Ramuz et Stravinsky ont trinqué pour la première fois, Michel Voïta,  comédien vaudois de réputation internationale, sera le Lecteur et donnera la réplique au Diable Thierry Jorand.

Le chef d’orchestre Didier Zumbrunnen et ses sept musiciens  s’attacheront à respecter le tempo original de la musique si complexe  de Stravinsky dans son mélange des genres si singulier : marche, valse, ragtime, tango et choral.


Informations
Auteur, adaptation
Production Daniel Zumbrunnen, Association Maecenas
Comédiens
Thierry JORAND, Michel VOITA, Quentin LEUTENEGGER, Chef d’orchestre DIDIER ZUMBRUNNEN Violon CLAIRE DASSESSE Contrebasse JOCELYNE RUDASIGWA Clarinette CAMILLO BATTISTELLO Basson GORDON FANTINI Cornet à pistons CLAUDE-ALAIN BARMAZ Trombone DAVID REY Percussion ROMAIN KUONEN
Mise en scène
Benjamin Knobil
Scénographie
Jean-Luc Taillefert
Décors
Chorégraphie Patricia de Anna; Montage video et mapping: Nicolas Wintsch
Costumes
Anne Marbacher
Musique
Régie son - Bernard Amaudruz
Direction technique
Création lumière et régie générale Estelle Decker
Entracte
Non