J’étais dans ma maison et j’attendais que la pluie vienne

En cours jusqu'au Dim. 26 Mai

Le chœur brisé des femmes

Cinq femmes. Trois sœurs, la mère et «la plus Vieille». Qui attendent. Le retour du frère, du fils. Lui, au moins, est parti, même si c’est le père qui l’a chassé. Ici, nul horizon. L’attente des cinq femmes donne lieu à toutes les hypothèses, tous les possibles, sur ce qui a précédé et ce qui suivra le retour. D’anciennes douleurs ressurgissent, des violences, des souvenirs, tandis qu’autour le monde semble en suspension. Dans cette pièce qui fut qualifiée de «quintette pour voix de femme», Jean-Luc Lagarce décline une fois encore les thèmes qui lui sont chers : la famille, la mélancolie, les difficultés à communiquer. Avec l’acuité qui le caractérise, le metteur en scène Elidan Arzoni en expose clairement les enjeux. Débusquant dans l’écriture en entrelacs de l’auteur des motifs que le temps n’a pas altérés, il nous invite à réfléchir sur l’héritage problématique d’une époque où les femmes n’avaient qu’un rôle subalterne.

L’un des grands textes de l’auteur de «Juste la fin du monde» servi par une brillante distribution multigénérationnelle. Surtout, un émouvant plaidoyer pour des droits réellement équivalents entre les femmes et les hommes.


Informations
Auteur, adaptation
Jean-Luc Lagarce
Comédiens
Yvette THERAULAZ, Délia ANTONIO, Anna BUDDE, Sophie LUKASIK, Nastassja TANNER
Mise en scène
Assistanat à la mise en scène
Jean-Michel Potiron
Scénographie
Benoît Delaunay
Décors
Janju Bonzon
Costumes
Hervé Broillet Trina Lobo Samantha Landragin
Lumière
Danielle Milovic
Son
Bruno de Franceschi
Musique
Bruno de Franceschi
Administration
Eva Kiraly
Soutiens
Ville de Genève, soutiens en cours
Durée
90
Entracte
Non