Djemi Pittet Sané: Respirer à la Racine

Propos recueillis par Marie Lou Félix

Enfant, Djemi Pittet Sané se rêvait paléontologue. Mettre au jour des fossiles anciens. Rendre perceptible ce que les strates du temps ont patiemment recouvert. Respirer « l’élément terre » – poussière, cailloux et ossements – pour en révéler les histoires. Les années filent, laissant peu à eu les dinosaures dans le jardin de l’enfance. En revanche, les verbes  d’action restent les mêmes : mettre au jour, rendre perceptible, révéler, respirer. Tout juste sorti de formation, le jeune acteur intègre l’Ensemble du POCHE GVE le temps d’une saison théâtrale. On le découvre dans « Une oreille nue à la patte de l’amour…ou comment filer une puce malgré soi » (m.e.s Céline Nidegger et Bastien Semenzato), avant de le retrouver pour « Still Life : Monroe-Lamarr » (m.e.s Anne Bisang) et « La putain respectueuse », inhumation ambitieuse du classique de Jean-Paul Sartre, subtilement dépoussiéré à l’occasion des 75 ans du POCHE par Selma Alaoui et son équipe de comédien.nes paléontologues. Aujourd’hui, Djemi Pittet Sané poursuit sa route d’interprète, amoureux du texte et des punchlines, tout en développant ses propres écritures.

Lire la suite