arrow_back

Rust Roest Kollectif

Deux acteurs (Laurence Maître, Sandro De Feo) qui se retrouvent après leurs formations, animés d’un désir de création/s commune/s.

Un nom de compagnie incompréhensible, mais sémantiquement fondamental: « le repos, ça rouille » (rust roest, en flamand). Le besoin de bouger donc, de créer, de partager, car être immobile, c’est mourir.

La volonté de former un kollectif, enfin, dans une démarche qui vise à toucher tous les aspects de la création théâtrale (écriture, jeu, mise en scène, scénographie, administration, etc.).

L’art vivant pour parler de l’être vivant.