Pas Moi

Une bouche détachée du corps
Le personnage de Pas Moi titube, vacille, rêvasse. Sa langue se délie, chevrote, produit des vociférations, des silences, des halètements… soudain une ritournelle apparaît et disparaît… un accès de toux, des commentaires, des rires… bref, une sorte de dialogue entre elle et sa propre parole, sa propre voix. Son comportement et son humeur varient sensiblement ou brutalement cherchant à interpeller l’intégrité mentale de l’humain.

Ce personnage est la figure d’une vielle femme, quasi-fossile, soumise à la lumière changeante de la scène.
Elle revendique la privation de sa voix. C’est ce qui la différencie, faisant d’elle une des figures du non-savoir : les folles, les mystiques, les pauvres et les idiotes.
Dans Pas Moi, la voix s’effrite et se perd, offrant des combinaisons de signes, de vibrations, de répétitions.
En quelque sorte, le personnage de Pas Moi s’apparente à un « corps sonore » et poétique aux multiples résonances


Informations
Comédiens
Mise en scène
Gabriel Alvarez
Lumière
Francesco D' elba
Administration
Laure Chapel
Soutiens
Ville de Genève
Durée
45 minutes
Entracte
Non